Cette journée, organisée sous la bannière du collectif des « Plumés de l’austérité », avait pour but de faire converger les luttes présentes sur nos territoires (autonomie financière des collectivités locales, emplois aidés, services publics…) à quelques jours du vote du Projet de Loi de Finances 2018 à l’Assemblée.

L’initiative de détournement du jeu de Monopoly revisité en « Macronpoly » était co-organisée par les villes de Stains, Saint-Denis, La Courneuve, Villetaneuse, Aubervilliers, L’Ile-Saint-Denis, Gennevilliers et de Fontenay-sous-Bois.

A Saint-Denis, la Ville a fermée symboliquement son centre administratif (de 11h à 12h) pour que les agents puissent aller écouter les prises de parole du Maire, des élu-es du conseil municipal et des syndicats qui ont pris place devant le centre administratif.

Le Maire, Jaklin Pavilla pour le groupe « FDG et partenaires », Béatrice Geyres (pour le groupe « REVE et Insoumis »), ainsi que des représentant-es des syndicats des agents communaux FO, UNSA et SUD se sont succédé-es lors des prises de parole qui laissaient apparaitre une belle unité et envie de co-construire ensemble et dans la durée les luttes à venir contre l’austérité. Tous s’accordent pour dire que la lutte pour la sauvegarde des services publics et le respect des quartiers populaires est un enjeu majeur et nécessite le rassemblement le plus large possible.

L’initiative Macronpoly a ensuite pris place sur l’esplanade des Invalides (à proximité de l’Assemblée nationale, angle rue de l’Université et de Constantine) de 13h à 15h et a rassemblée 80 personnes dont de nombreux élu-es.

Etaient notamment présents :

Azzedine Taibi (Maire de Stains), Laurent Russier (Maire de Saint-Denis), Mohamed Gnabaly et Michel Bourguin (Maire et ancien Maire de l’Ile Saint-Denis), Gilles Poux (Maire de la Courneuve), Meriem Derkaoui (Maire d’Aubervilliers), Patrice Leclerc (Maire de Gennevilliers), Thierry Duvernay (1er adjoint de Villetaneuse)

Les députés : Stéphane Peu, Eric Coquerel, Elsa Faucillon, Marie-Georges Buffet et le sénateur Pierre Laurent

D’autres élus de Saint-Denis étaient également présents : Vincent Huet, Bally Bagayoko, Silvia Capanema (conseillère départementale).

Quelques militants associatifs comme Adjéra Lakehal-Brafman de l’association Femmes de Franc-Moisin.

L’évènement s’est déroulé en deux temps avec d’abord le sketch « Macronpoly » joué par 3 acteurs du Studio Théâtre de Stains avec un parcours bien différent pour deux candidats « Sylvie Précaire » et « Donald Trompette ».