22 mai : Assemblée générale interprofessionnelle à la Bourse du Travail de Saint-Denis à 10h30.

Rassemblons – nous, convergeons avec les luttes en cours

Ensemble pour construire nos luttes !

L’Assemblée Générale interprofessionnelle est ouverte à tou-tes les grévistes , syndiqué-es ou non , les privé-es d’emploi , les précaires , les étudiant-es , les habitant-es… Lire l’appel

 

Amplifions le mouvement le 26 mai

Manifestons aussi pour transformer  la mobilisation en Marée populaire, pour l’égalité, la justice sociale et la solidarité.

Communiqué commun

Un constat s’impose, Emmanuel Macron, son gouvernement et le Medef sont décidés à imposer coûte que coûte une restructuration en profondeur de la société française : politique d’austérité, destruction des droits des salarié.es, introduction de la sélection à l’entrée de l’université, casse des services publics, aggravation du sort des sans emplois, réorganisation aggravant les inégalités en matière d’accès à la justice, réforme fiscale favorable aux plus riches, loi répressive contre les migrant.es, priorité donnée au secret des affaires contre le droit à l’information, introduction de l’état d’urgence dans le droit commun, répression des mouvements sociaux et des jeunes des quartiers populaires, utilisation de l’égalité femmes-hommes comme simple outil de communication, sans moyens financiers, alors que les femmes sont les premières concernées par les régressions sociales… sans oublier une politique militariste au niveau international. La multiplication des mesures prises avec brutalité sur tous les fronts a un objectif, celui de créer un effet de sidération et espérer ainsi empêcher toute riposte. Le patronat profite de la situation pour multiplier les restructurations et rester sourd aux revendications du monde du travail. En s’en prenant aux personnels à statut, en particulier aux cheminot.es, Emmanuel Macron espère, s’il l’emporte, casser tout esprit de résistance. Lire la suite