La démission de Nicolas Hulot du gouvernement rappelle l’impasse de choix économiques qui mènent à la catastrophe climatique. Elle met fin à l’illusion d’un sursaut écologique par la volonté d’un seul homme supposé providentiel. Elle sonne comme un appel à la mobilisation de la société pour une politique alternative.
La modernité revendiquée par Emmanuel Macron n’est autre que celle de l’éternel vieux monde des politiques conservatrices qui préservent l’ordre établi au service d’intérêts économiques socialement minoritaires.
C’est donc l’occasion pour la France insoumise de montrer la pertinence de son programme qui vise à repenser notre modèle de production et de consommation pour s’attaquer en profondeur à la catastrophe écologique. Samedi, rejoignons les marches pour le climat organisées partout en France !

Rendez-vous à Paris, à 14h, Place de l’Hôtel de Ville.