Le groupe REVE-Insoumis soutient les militants syndicaux du collège.

Communiqué du SNESFSU 93, du SNEPFSU 93, de la CGT Educ’Action 93, du SNFOLC 93, de SUD Education 93.

Le rectorat de Créteil a lancé des procédures de mutation forcée et de sanctions disciplinaires à l’égard d’enseignant-es syndiqué-es au collège République à Bobigny.

Le collège République de Bobigny est un collège d’éducation prioritaire, comprenant une section d’enseignement général et professionnel adaptée (SEGPA), un dispositif ULIS (unité localisée pour l’inclusion scolaire) dont les élèves appartiennent à plus de 76 % à des catégories socioprofessionnelles défavorisées. Le collège a vu son nombre d’élèves augmenter de 12 % depuis 2012 sans que cette hausse du nombre d’élèves n’engage une augmentation du nombre d’heures allouées au collège. Face à cette situation inique, les personnels ont choisi, comme dans beaucoup d’autres établissements, de se mobiliser, à de nombreuses reprises ces dernières années, pour exiger la création des moyens nécessaires pour un service public d’éducation plus égalitaire.

Jeudi 29 mars, l’annonce de sanctions est tombée comme un couperet. Sur quatre enseignant-e-s du collège, deux sont menacé-e-s d’une mutation dans l’intérêt du service, une décision arbitraire de la hiérarchie, et deux sont informé-e-s de l’ouverture d’une procédure disciplinaire. Les quatre personnels sont des représentant-es de deux organisations de défense des personnels. Ils et elles sont connu-e-s de l’administration comme des représentant-e-s syndicaux-ales régulièrement élu-e-s au conseil d’administration du collège. Lire la suite