Les résultats des élections européennes marquent un nouveau pas dans la crise que connaît notre pays. Même si l’abstention recule, une personne sur deux s’est à nouveau détournée des urnes. Comme en 2014, le Rassemblement National arrive de nouveau en tête des élections. C’est toujours une mauvaise nouvelle. Alors que l’extrême-droite est l’ennemi mortel de la démocratie, la majorité présidentielle et de trop nombreux médias ont choisi de lui donner un rôle central dans ces élections. Les résultats de La France Insoumise sont en deçà de nos espérances et des efforts que nous avons déployés dans cette campagne, même si nous devrions progresser de 2 à 6 eurodéputé-es. De jeunes élu-es engagé-es dans des combats dans la société, divers dans leurs profils sociaux, porteront la voix de l’Insoumission au Parlement européen.

A Saint-Denis, même si la participation reste faible (34 %), les électrices et les électeurs se sont bien plus mobilisés que lors des dernières élections européennes en 2014 (26%). Ils et elles se sont largement exprimées contre la politique du gouvernement Macron et contre l’Europe austéritaire et libérale qui les frappent particulièrement. Toutefois, les résultats à Saint-Denis de cette nouvelle droite « en marche » représentent un danger considérable pour notre commune.

Nous sommes fier-es d’être de cette ville où le Rassemblement National de Le Pen, réalise des scores moins élevés que dans le reste du pays. Nos quartiers résistent à la diffusion des idées de haine du RN puisque son score est même inférieur à celui de 2014. Il reste quand même trop important quand on sait que ce parti porte un discours et des mesures qui ciblent particulièrement violemment les habitants et habitantes de nos quartiers. 

La liste France Insoumise conduite par Manon Aubry totalise presque 16 % ce qui la place, à Saint-Denis, en tête de la gauche et à égalité avec le parti présidentiel. Un grand merci à ces électrices et électeurs qui ont fait le choix de l’Insoumission.

Nous saluons également le score d’EELV qui avec plus de 14% des voix montre, lui aussi, la profondeur de l’urgente prise de conscience écologique. 

Notre mouvement confirme sa dynamique dans notre ville. Cette confiance, que nous accordent les habitants et habitantes pour combattre les mauvais coups de Macron et les dangers de l’extrême droite, nous oblige à une grande responsabilité. 

Dans les semaines à venir, nous mettrons donc tout en œuvre pour construire une puissante fédération populaire au service d’un projet renouvelé pour nos quartiers. Ce rassemblement citoyen, ouvert à toutes et tous se devra avant tout, d’articuler avec l’intransigeance qu’exige notre époque et notre territoire : reconstruction démocratique, justice sociale et écologique. 

 

La France Insoumise 

Saint-Denis, le 27 mai 2019