Cette garantie d’emprunt au profit de la SPL Plaine Commune Développement est l’occasion de rappeler quelques points de vigilance sur cette ZAC des Tartres. Cette ZAC concentre toute une série de nos contradictions, de celles de ce territoire bâtisseur.

Que ce soit à l’échelle de l’ensemble des Tartres (sur les 3 communes de Pierrefitte, Stains et Saint-Denis) ou à l’échelle propre à notre commune, nous sommes confrontés à des choix compliqués : densification ou végétalisation ? plus de logements ? utiles et attendus ? Ou plus d’espaces verts de zones naturelles protégées ? Des locaux d’activité ou des circulations ?

Cette Zac est et sera un des très gros chantiers du territoire.

Pouvons-nous seuls réfléchir et travailler les choix qui sont et seront faits ? Comment allons-nous, pouvons-nous impliquer dans une démarche commune et constante les riverains, des 3 communes, les futur.e.s utilisateurs, les décideurs locaux ?

Troisième point de vigilance : comment dès maintenant, en amont des réalisations intégrer aux projets et programmes les nécessités de gestion et les usages possibles ? si nous ne le faisons pas, nous risquons fort de livrer de beaux équipements et espaces publics, sans nous donner les moyens de les entretenir et d’en assurer une gestion correcte. Et dans cette problématique, il s’agit bien d’associer tous les services concernés, des villes comme de Plaine Commune, comme nos partenaires habituels, tels les régies de quartier.

Enfin un dernier point de vigilance, même s’il n’est pas au cœur de la délibération soumise ce soir : on va construire du logement, mais quels financements, quelle place pour des logements au loyers les plus modérés, ceux dont la population environnante a le plus grand besoin ?

deux précisions : 

Par «  densification » il faut entendre des constructions qui provoquent de l’étalement urbain. Mon opposition aux constructions de grande hauteur étant connue.
Pour que tous ces points de vigilance ne restent pas dans cette enceinte et soient pleinement partagés avec les habitant·es actuels et futurs, pour que l’aménagement des espaces soit co-construit avec eux et non seulement pour eux, nous pourrions réfléchir à la mise en place d’un conseil consultatif intercommunal sur la zone des Tartres. Il associerait, comme il se doit, des habitant·es, des élu·es, des partenaires, les services.

CM 19.12.2019 affaire n°5

Intervention de Patrick VASSALLO